Dépasser ses limites

dépasser ses limites

Ce mois de janvier 2021 est passé à vitesse grand V, comme un tsunami dans ma vie.

Ça s’est abattu d’un coup en remuant les fonds, me retournant puis se retirant petit à petit pour revenir au calme. C’est comme ça que je pourrais imager ce projet test dans lequel je me suis lancée – volontairement.

J’y vais mais j’ai peur (comme Josiane Balasko dans les bronzés). C’est comme ça que j’étais lundi 4 janvier à 9h.
J’y vais mais j’ai peur. C’est comme ça que je suis ce lundi 25 janvier 2021.

La différence ? Maintenant je connais mes capacités, mes forces, mes valeurs et mes besoins pour accepter de repousser mes limites et ma zone de confort.

Cette expérience s’est construite en novembre dernier avec 3 autres personnes. Nos actions et nos projets respectifs d’entrepreneurs nous ont réunis au détour d’un mail. Notre vision commune de construire par nous-même pour changer les choses, nous a décidé à tester une possible collaboration.

Les composantes de l’expérience de mon côté :

  • 4 protagonistes : 2 hommes et 2 femmes
  • 1 personne sur 4 totalement inconnue
  • 1 personne sur 4 inconnue professionnellement
  • 3 semaines
  • 1 projet à construire
  • des tas de réunions en visio

L’objectif : vérifier que nous étions compatibles pour travailler ensemble en menant un projet de A à Z.

Nous avons décidé pour ce projet-test de travailler sur la mise en place de formations-actions dédiées aux entrepreneurs.

En 3 semaines, concrètement, nous avons défini un cadre, choisi nos objectifs, mené une étude de marché, changé d’orientation plusieurs fois pour la formation, choisi un thème, travaillé ensemble, en binôme ou seul, vendu, construit, animé, puis réajusté la formation, écrit des process, trouvé des investisseurs, découvert de nouveaux marchés… Nous avons construit pour le court terme et trouvé des développements possibles pour le moyen et long terme.

En 3 semaines, émotionnellement, nous avons essuyé plusieurs incompréhensions sur les ressentis de chacun, bousculé les croyances, les zones de confort, fait du recentrage, remué les fonds, appris à nous connaitre, compris les talents de chacun… Nous avons vécu un condensé de la relation humaine poussée à l’extrême.

En 3 semaines, j’ai l’impression d’avoir vécu un Koh Lanta professionnel.

Quelle est ma limite ?

Je me suis dit à plusieurs reprises pourquoi tu te fais souffrir, arrête !

Ce qui m’a permis de continuer, c’est de me poser pour analyser mes ressentis physiques et psychologiques. J’ai pris le temps d’écrire ce que je ressentais, ce qui me bloquait. Quel est le lien entre cette sensation de mal être et ce que j’ai vécu.

Finalement, c’est moi qui décide mes limites et de me sentir plus ou moins bien face à une situation. Alors je me suis dit : laisse glisser, apprends, fais de ton mieux et avance. Va jusqu’au bout sinon tu ne sauras jamais la fin de l’histoire et ce dont tu es capable. Je suis allée au bout de cette expérience car je savais qu’il y avait une fin (3 semaines).

MEMO
pour dépasser mes limites, il me faut :

> Avoir des bases solides
> Prendre du recul sur ce que je vis
> Me faire confiance
> Accepter l’inconfort pendant une durée limitée
> Dire ce que je ressens face à une situation, l’autre ne peut pas être dans ma tête.

Qu’est-ce que j’ai appris sur moi ?

J’ai appris comment détecter mes limites et comment les repousser si j’en ai envie. Mon corps est une alarme. Il me signale quand ce que je fais ou vis est en dehors de ma zone de confort.
Je prends le temps de l’écouter. Puis à moi de décider si je veux continuer, changer ou arrêter. J’ai toujours le choix.

Lorsque je me remettrai dans une situation d’inconfort physique et psychologique, je serai vigilante 
> à la durée. Je suis capable de supporter beaucoup mais pas de façon continue.
> à l’objectif final. Parfois passer par là permet d’atteindre plus rapidement ma vision et mes objectifs.

Je peux me rendre compte des choses et réagir rapidement parce que j’ai travaillé mes bases et que je sais où je veux aller (merci Travel & Co et l’année 2020 qui m’a permis ce temps).

Est-ce que j’ai trouvé du plaisir à vivre cette expérience ?

Clairement non mais j’y ai trouvé de la fierté :
> de la fierté pour qui je suis,
> de la fierté parce que la formation qu’on a construite en quelques jours permet à des entrepreneurs de passer leurs limites, comprendre et proposer leurs offres de façon cohérente et pertinente.

Nous avons été rapide et efficace sur ce projet et nous proposons une formation exactement à cette image.

La conclusion de cette expérience ?

Clairement nous pouvons travailler ensemble et construire des projets « de dingue ». Parce que maintenant nous connaissons les capacités et les limites de chacun et que nous sommes 4 personnalités avec chacune des talents différents et complémentaires.

Et la suite…

Nous avons rendez-vous la semaine prochaine pour une rencontre réelle en bonne et due forme.
Work in Progress

dépasser ses limites

Laisser un commentaire